transparentrgpd accord

Le bioéthanol

Un moteur ou un véhicule Flex fuel est capable d'utiliser plusieurs carburants différents pour son fonctionnement. Le but est d’utiliser des carburants moins polluants comme le E85 ou bioéthanol qui est un biocarburant destiné à des moteurs à essence adaptés à son utilisation. Mais qu’est-ce que le bioéthanol ? Et comment est-il fabriqué ?

Les végétaux contenant du saccharose ou " sucre " (betterave, canne à sucre…) ou de l’amidon (blé, maïs…) peuvent être transformés pour donner du carburant vert par :

  • Fermentation : sucre extrait de la plante sucrière,

  • Distillation : l’amidon du froment ou du maïs.

 

Le Superéthanol E85 est un carburant qui contient 85% d’éthanol en volume et 15% d’essence. Il permet de remplir les réservoirs des véhicules Flex fuel (qui fonctionnent indifféremment à l’essence sans plomb).

 

A la sortie du pot d’échappement, l’E85 permet déjà de réduire de 5% les émissions de dioxyde de carbone, assure Nicolas Kurtsoglou, responsable « carburant » au SNPAA, syndicat des producteurs d’alcool agricole. Mais sur l’ensemble du cycle de production du bioéthanol, la baisse est de 70%. Une partie du CO2 dégagée lors de la combustion de ce bioéthanol est compensée par le CO2 absorbé par les cultures de betteraves, de blé ou de maïs qui sont utilisés pour produire ce carburant. 

 

Le CO2 dégagé lors de la combustion du Superéthanol E85 est le même que celui que la plante avait puisé précédemment dans l’atmosphère pour sa croissance, il ne participe donc pas à l’augmentation de l’effet de serre. De plus, le bioéthanol a un impact plus que positif sur la qualité de notre air. Il permet de réduire de 90% les émissions de particules fines particulièrement dangereuses pour notre santé selon l’étude « Research of Real Driving Emissions with E85 and Two Flex Fuel Vehicles » menée en décembre 2017 par le professeur Jan Czerwinski de la Haute école spécialisée bernoise, en Suisse. La réaction chimique induite par la combustion de l’éthanol (représentant 85% du total au maximum) ne produisant pas de particules fines.

 

etape de fabrication du bioethanol

 

Cette mesure se justifie par un cycle de production vertueux dans lequel la culture des matières premières à la fabrication d’éthanol absorbe le CO2 par photosynthèse. La production en elle-même étant également moins émettrice que celle du pétrole, une baisse des gaz à effet de serre moyenne de 70% sur l’ensemble du cycle de vie (de la production à la carburation) serait ainsi obtenue et 35% de moins de NOX face à l’essence selon une moyenne européenne relevée dans l’étude ePURE de 2017.

 

Les moteurs Flex fuel sont donc un bon moyen de transition entre le système actuel, basé sur des réserves de pétrole limitées, et un système ouvert à plusieurs types de carburants, dont certains renouvelables et pauvres en carbone. 

 

bilan effet serre